Compagnie

En 2006, sous l’impulsion de François Lamargot, La XXe Tribu présente sa première pièce Horizon au Théâtre de Ménilmontant à Paris. A cette occasion, la compagnie est officiellement créée.

Deux ans plus tard, repérée par Philippe Mourrat et bénéficiant d’une programmation aux Rencontres de la Villette, la pièce est présentée dans sa forme finale.

Dès lors la XXe Tribu ne cesse d’évoluer ; participant à différents festivals et événements de renom, le groupe s’inscrit durablement dans le paysage hip-hop de la région parisienne. Lors des concours Dance Deelight ou encore Hip-Hop International le groupe se distingue par une écriture chorégraphique singulière. Les Shows qu’ils créent en collectif mêlent habilement l’énergie originelle de la danse hip-hop à des influences tantôt tribales ou contemporaines. Ils proposent un univers qui leur est propre leur permettant d’être finaliste à la première édition du concours télévisé Dance Street sur France O.

En 2011, au festival Cadences d’Arcachon, ils présentent leur deuxième pièce Akasha dans laquelle aussi bien le chorégraphe que les danseurs ont gagné en maturité et ont su traduire une cohésion de groupe. Développant une danse mêlant travail de contact aux fondamentaux hip-hop, le savoir-faire des interprètes est valorisé par une écriture qui privilégie l’interaction entre eux. Une évolution significative qui permet à la XXe Tribu de se faire connaître plus largement en se produisant notamment à la Maison des Métallos, au festival Karavel puis festival Kalypso 2013 et Scène Nationale de Sceaux. La compagnie s’exporte alors dans de nombreux événements à l’étranger : festival Groov’N’Moov de Genève, festival Bigup 974 à La Réunion puis Dusseldorf, Turin, Amsterdam …

En 2015, François finalise la pièce Gardien du Temps pour 8 interprètes s’inspirant du roman Les 7 Plumes de l’aigle d’Henry Gougaud. Entre autre présenté au festival Suresnes Cité Danse puis Karavel et Kalypso, elle est également retransmise sur Arte Concert.

Toujours désireux de repousser les limites de la création, François souhaite transposer son univers à la vidéo et réunie l’équipe au complet pour le tournage du court-métrage dansé Reflet. Une vidéo qui fait introduction à son projet de solo. A travers ce nouveau support la compagnie s’inscrit dans un nouveau processus créatif et élargie encore un peu plus son public. Le second court-métrage Les Ailes de l’air est tourné en 2016.

Parallèlement les danseurs continuent de se distinguer dans différents battles avec des victoires significatives lors du Trickonometry France, Out 4 Flame en Italie, Open your mind lors de L’IBE 2016 …

Aujourd’hui chaque interprète qui compose la compagnie intègre l’esprit hip hop caractérisé par le partage, sur les scènes de théâtre, dans les festivals, battles ou lors des stages et cours qu’ils animent.

Les commentaires sont clos.